Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

SOCIETE

 Ce sont trois (03) jeunes hommes, âgés de 20 à 22 ans à former le groupe. Leur zone de prédilection était la ville de Ouagadougou et ses environs. 

Disposant d’un arsenal de type militaire, notamment deux (02) fusils kalachnikovs, ces jeunes arpentaient les rues de la capitale tard dans la nuit, camouflés sous des tuniques. Ils jetaient leur dévolu sur les personnes roulant sur des engins « originaux ». Lorsqu’ils en identifiaient une, ils la filaient jusque dans une zone sombre ou souvent même à domicile, la tenaient en respect, la dépouillaient de tous ses objets de valeur en plus de son engin. Et en cas de résistance, ils n’hésitaient pas à faire usage de leurs armes pour obtenir ce qu’ils voulaient. Il arrivait également qu’ils visitent certains lieux de commerce tels les boutiques de vente d’articles divers ou les alimentions, situées dans les zones où ils estimaient pouvoir opérer sans être inquiétés.

Au cours de leurs auditions, il ressort qu’ils ont perpétré entre le 24 mars et le 24 mai 2022, près d’une vingtaine de braquages dans la ville de Ouagadougou et ses environs. 

Grâce à la collaboration des citoyens, le Commissariat de Police de l’Arrondissement de Bogodogo a réussi à mettre fin aux agissements de ce réseau. 

Lors de l’interpellation des membres du groupe, il a été trouvé en leur possession deux (02) fusils kalachnikovs, quatre (04) chargeurs, plus de six cents (600) munitions, trois (03) motos, des téléphones portables et divers autres objets. 

La Police Nationale réitère encore une fois ses remerciements à la population pour la franche collaboration qui a permis d’atteindre ce résultat. Elle l’invite par ailleurs à plus de vigilance et de prudence, et à toujours signaler les cas suspects à travers les numéros verts que sont : les 17, 16 et 1010.

La Police Nationale, une force publique aux services des citoyens !